Balais, serpillères et chiffonnettes au Musée de Viinistu, Estonie

mai 28, 2008 | 0 Comments | Expositions immaginaires

En 1998, l’homme d’affaires estonien d’origine suédoise et mécène Jaan Manitski achète la ferme collective du village de Viinistu, en faillite. En 2002, il ouvre dans les bâtiments rénovés, le musée d’art privé de Viinistu qui expose une grande collection d’art estonien. La série « Balais, serpillères et chiffonnettes » vient dans le cadre d’une exposition temporaire donner une autre vision de l’art ménager.

Balais, serpillères et chiffonnettes

Balais, serpillères et chiffonnettes

L’art ménager peut côtoyer l’art tout court, lorsque la ménagère de Burano (une petite île en Italie non loin de Venise) pose contre un mur bleu son balai habillé d’un vieux bas qui prend la forme d’un string.

L’île de Burano est connue pour ses maisons de pêcheurs très colorées. Chaque habitant a pour obligation de peindre les murs de son habitation en respectant sa couleur d’origine. On y voit des jaunes flirter avec des bleus, des verts et des ocres….

En 2002, Didier Gualeni en se  promenant la première fois dans ce dédale de ruelles,  a été amusé de constater qu’une fois la serpillière passée sur le sol, la maîtresse de maison la faisait sécher à l’extérieur, à la vue de tous. On peut découvrir ainsi les ustensiles ménagers de chaque insulaire. L’idée lui est venue de réunir trois photos prises à cette occasion, la serpillière, la balayette et la chiffonnette réalisant ainsi un triptyque profane peu commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.